Les négociations salariales se sont achevées aujourd’hui avec un accord signé par les 3 organisations syndicales : SUD, SNECA et CFDT

 

Elles ont permis d’aboutir à :

 

Une hausse de 2,9% sur les RCE, les RCI et les RCC (en résumé, tout ce qui compose la rémunération conventionnelle)

Un minimum de 850€ brut annuel (sur 13 mois) sera appliqué sur les RCE

Ce minimum va donc concerner tous les bas salaires compris entre les RCE 1 et RCE 7.

 

(Par exemple : ce minimum de 850€ correspond à une hausse de 3,29% pour un salarié en RCE 5)

 

Ceci est le fruit de la pression exercée par l’intersyndicale SUD/SNECA (à laquelle la CFDT n’a jamais voulu s’associer) et certainement le résultat de toutes les grèves qui se sont déclenchées ici et là (Finistère, côtes-d’Armor, etc … jusqu’à celle initiée par SUD en Val De France vendredi dernier).

Cette augmentation de 2,9% sera effective dès le 1er juillet et viendra s’ajouter à la hausse de 1% des RCE du 1er janvier.

Nous noterons aussi qu’elle est bien supérieure aux 1,6% réclamés par la CFDT au cours des derniers mois.

 

Cette augmentation s’ajoute également aux mesures qui ont fait l’objet d’un accord au niveau de la Caisse Régionale, signé par SUD et le SNECA (toujours pas la CFDT) en février, à savoir:

  • Enveloppe de Promos/RCI/RCP de 1,75% de la masse salariale soit 1 231 185€ pour 2022
  • Augmentation de 4% de la REC
  • Hausse de 10% du barème kilométrique

 

Enfin, elle viendra compléter les dispositions obtenues récemment en intersyndicale initiée par SUD (et suivie par le SNECA et la CFDT):

  • Prime transport de 200€
  • Supplément d’intéressement de 500€ (réparti de façon uniforme et non pas indexé à 50% sur les salaires comme le prévoit habituellement l’accord d’intéressement en vigueur).

 

Vous le voyez, SUD sait être sur tous les fronts (local et national, voire conflits sociaux quand ça devient nécessaire) pour la défense de vos intérêts.

 

Vos élus SUD