Une séance de négociation s’est tenue le 17 septembre avec plusieurs thèmes à l’ordre du jour:

  • Les élections pour les porteurs de parts aux FCPE
  • Le CET
  • La REC pour 2021
  • Le mécénat de compétence

 

Nous nous étonnions de ne pas voir le sujet du télétravail à l’ordre du jour et souhaitions dés le début de réunion revenir sur ce sujet puisqu’elle s’était engagée à démarrer des travaux à la rentrée ; réponse à la demande des élus SUD qui avait été faite dès le mois d’avril, reprise par les autres OS depuis.

Pour nous l’attente des salariés en matière de télétravail est importante et doit s’aborder sous deux angles:

  • Le télétravail à organiser en période de crise sanitaire : sur cet aspect nous continuons à réclamer la mise en place d’équipes alternées dans le réseau de part la dégradation continuelle de la situation sanitaire et un recours au télétravail partout où c’est possible et sans limite aux sièges. Pour l’instant les réponses de la Direction ne nous conviennent pas puisqu’il s’agit uniquement de souplesse pour les sièges (1 journée par semaine sans formalisme jusqu’à fin octobre) et l’absence de télétravail dans le réseau (sauf les isolements COVID ou fermetures scolaires). S’agissant des fermetures scolaires justement les positions évoluent puisque désormais les possibilités qui s’offrent aux salariés sont les suivantes: télétravail en priorité, recours au chômage partiel (payé à 84%) si aucun des parents ne peut télétravailler et en troisième lieu pose de congés.
  • Le télétravail à installer dans l’entreprise à MT comme nouveau mode de travail: un projet très impactant pour notre modèle de banque proximité avec ses 170 points de vente. Il est nécessaire dans ce cas de se poser pour travailler le dossier sous ses angles multiples. C’est la position que défend SUD. Alors, quand la CFDT nous invite par mail le 16 septembre à mettre la pression sur la Direction en les sommant d’ouvrir la négociation sur le sujet dès le lendemain et à quitter la séance sans aborder les autres sujets si la Direction n’est pas d’accord, nous refusons. Quitte à nous isoler puisque le SNECA répond favorablement à l’appel du pied de la CFDT.

Pour nous il est inconcevable de vouloir aborder un sujet aussi important que le télétravail avec de telles méthodes.

Après deux heures de débats, nous arrivons enfin à convenir de tous travailler le sujet dans une commission spécialement dédiée avec une première réunion fixée au 6 octobre.

 

Vous le comprendrez donc, les autres sujets prévus à l’ODJ ont donc été balayés rapidement.

 

  • Élections des représentants FCPE:

Point formel pour que les élections puissent se tenir rapidement. Les porteurs de parts seront informés par courrier.

 

  • Le CET:

Vous le savez SUD a refusé de signer l’accord actuel.

En effet l’accord précédent sur le sujet (que SUD seul avait signé de 2009 à 2018) prévoyait la possibilité de renoncer au paiement du 13ième en contrepartie de 22 jours de congés.

La Direction alors en place avait dénoncé cet accord alors que pour nous ce dispositif était innovant et méritait qu’il puisse perdurer, quitte à aménager son fonctionnement et à y mettre des bornes.

Notre DRH y est toujours opposé mais nous a assuré qu’il transmettrait notre demande à notre nouvelle Directrice Générale que nous savons sensible à l’innovation et à l’adaptation.

 

  • La REC 2021:

En attendant de négocier un dispositif qui s’adaptera aux inflexions qui seront induites par le projet d’entreprise, on s’oriente pour 2021 à une reconduction du dispositif actuel.

 

  • Le mécénat de compétences:

Le cadre juridique a été présenté et ce sujet est reporté à la séance prochaine. Nous reviendrons vers vous sur ce sujet en fonction de l’avancée des négociations.

 

Vos élus SUD