Hier s’est tenue la première réunion de négociations depuis la grève du 12 janvier.

Cette fameuse réunion qui était programmée le jour de la grève et qui, selon la direction contenait tous les ingrédients pour éviter le conflit.

Celle-là, on ne l’avait pas vu venir !

La direction ajoutant même que les propositions à suivre étaient soi-disant que les propositions que l’on va vous décrire étaient prêtes depuis longtemps.

Curieusement, préalablement au conflit nous avons convoqué une commission de concertation (dernière chance avant une grève) qui s’est tenue le lundi 9 janvier. Lors de cette réunion ou nous avons exposé les motifs de mécontentement des salariés, aucune proposition ne nous a été faite pour stopper le conflit.

Voilà pour l’ambiance de départ de cette rencontre. Ambiance qui se tendait lorsque le sneca –cgc refusait que l’on aborde les sujets exprimés lors de la grève sous prétexte qu’ils n’étaient portés à l’ordre du jour. Un syndicat qui refuse de parler des attentes des salariés !!!!

Alors qu’en est-il ?

Pour l’aspect financier : “ce n’est pas le sujet du jour” il nous semblait bien pourtant que c’était au cœur de nos demandes. Il faut entendre : il n’y aura aucun complément de prime et priez pour que les Nao nationales du 31 janvier accouchent d’un peu plus que 3 %.

Donc pour le financier c’est non!

Le travail à distance : rappelons qu’il n’existe aucun accord à ce jour dans la caisse régionale.

La direction propose d’ouvrir le télétravail a 8 jours par mois pour les salariés du siège et 2 jours pour les salariés du réseau. Pour la direction ils doublent l’existant. Même si le résultat correspond à nos attentes sur le siège, il est loin d’améliorer la situation dans le réseau. Quand vous doublez pas grand-chose il ne reste pas grand-chose. Chacun appréciera la méthode.

Les horaires :

Pour les sites :

 A ce jour pas question de toucher aux horaires variables du siège. Bonne nouvelle. Mais notez quand même que la méthode qui est en œuvre à la CR c’est de voir comment la création des middles viendra alléger les agences. Nous serons vigilant sur le sujet ainsi que sur l’ajustement des permanences du soir.

Pour le réseau :

La direction dit avoir entendu les difficultés d’équilibre vie privée – vie pro . Pour autant elle refuse la flex dans le réseau (notre maillage rendrait la chose compliquée. Mouais …

Elle propose une modulation de 2 h par semaine à reporter sur maxi 15 jours. En gros pérenniser l’existant quand votre da vous accorde de partir plus tôt un soir et que vous le récupérez avant ou après. Un peu court pour organiser sa vie perso

Elle propose aussi qu’un salarié qui voudrait partir plus tôt par exemple 2 soirs dans la semaine pourrait le faire en abandonnant des jours RTT .on y arrive, 37 heures par semaine voilà ce qu’est cette proposition. Trop de RTT pour la direction et 39 h en 4 jours et demi est pour eux un problème.

Comme annoncé lors des vœux la direction propose de tester de nouveaux horaires sur 2 grappes pour 6 mois. Nous n’en savons pas plus si ce n’est une heure de débauche a 18H30 tous les soirs sans Flex. Où est l’avancée ? En tout cas très loin de vos demandes de fermeture à 18h et de flex qui aurait permis d’adapter son travail à ses besoins (enfant sport ou autre …). : :

Pour le reste : pression, objectifs, eap, suivi, flicage … tout ça est regardé au quotidien par la direction et des ajustements sont apportés. Donc on n’en tient pas compte.

Voilà en résumé les propositions de la direction pour traiter l’ensemble de vos revendications.

LOIN DU COMPTE !!!

Encore une fois nous constatons une direction très éloignée de la réalité que vous vivez.

Nous avons besoin d’un maximum de retours et d’avis suite à ces informations afin de déterminer la suite à donner au mouvement et à vos demandes.

L’intersyndicale SUD CFDT est à votre écoute

Faites tourner ces infos pour que nous ayons le plus de remontées possible.

Vos élus SUD